Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/11/2012

5e Rencontre Clé Montpellier Logement, le 30 novembre 2012 de 18 à 20h

L'approche de la Ville de Montpellier en matière de rénovation des logements, destinée aux propriétaires bailleurs.

Lieu : Salle de rencontres de l'Hôtel de Ville

Lire la suite

04/03/2012

Territorial.fr : Majoration de 30% des droits à construire : l'Assemblée adopte le projet

03/022012 : Les retouches que propose le Sénat Vidéo ici

Les députés ont voté, malgré l'opposition de la gauche, le projet de loi, dont le principe avait été formulé par Nicolas Sarkozy fin janvier, visant à doper la construction de logements en augmentant de 30% les droits à construire pendant trois ans sur le neuf et l'existant.

Ce texte vise à favoriser la densification des constructions, hormis dans les zones protégées, pour tenter de remédier à la pénurie de logements. Selon les calculs du gouvernement, 40 000 logements supplémentaires pourraient ainsi voir le jour chaque année.

Le texte précise que ce dispositif temporaire destiné aussi bien à la construction de logements neufs qu'à l'extension des habitations existantes, ne s'appliquera pas si « le conseil municipal ou l'établissement public de coopération intercommunale a pris une délibération » contraire.

Pour le député socialiste François Brottes, il s'agit d'une loi « gadget » qui constitue « un cadeau » à destination des ménages aisés propriétaires de leur maison qui pourront faire des travaux d'agrandissement, des propriétaires d'immeubles et des propriétaires de terrains constructibles dont les prix vont renchérir.

L'écologiste François de Rugy a pour sa part dénoncé « la hausse des prix du foncier et la spéculation » que pourrait entraîner cette nouvelle loi. « Dans les zones tendues, le bouclage financier du logement social va devenir encore plus compliqué ainsi que pour la tranche intermédiaire, le locatif privé », a-t-il dit.

Des députés de droite ont demandé d' «ouvrir la possibilité de construire plus largement dans les communes qui n'ont pas de documents d'urbanisme », remarquant que la moitié des communes françaises étaient dans ce cas. Benoist Apparu, ministre délégué au logement, a opposé une fin de non-recevoir à cette proposition en soulignant que cela aboutirait à rendre constructibles des terrains qui ne le sont pas.

Source : AFP

Sujets reliés :

Bulle Immobilière

Mag Immo
Analyse de la bulle immobilière
L'immobilier français : 48% des logements sont surévalués

Marc Candelier

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? suite

Cabinet PrimeView : La hausse des prix de l’immobilier se justifie-t-elle?

Avec 65% de leur patrimoine investi dans l’immobilier, les Français peuvent être qualifiés de véritables amoureux de la pierre, bien plus que les Italiens (60%), les Allemands (57%), les Japonais (39%) ou les Américains (27%). On comprend alors mieux pourquoi évoquer une bulle dans ce secteur reste un sujet tabou dans l’Hexagone.
Pourtant, en cinquante ans le prix de l’immobilier a été multiplié par 26, soit une hausse annuelle moyenne de +7.3% depuis 1965. La progression s’est surtout accélérée à partir de 1998, pour atteindre un rythme de croissance annuel de +9.4% jusqu’en 2008 ! La valeur des biens immobiliers sur l’ensemble du territoire a ainsi plus que doublé au cours des 13 dernières années.
Comment expliquer une hausse d’une telle ampleur ? En théorie, deux facteurs structurels déterminent le prix des logements : l’inflation générale des biens et services (se traduisant par une hausse du coût de la construction) et l’augmentation du revenu disponible des ménages. Or aucun des deux facteurs ne peut expliquer l’envolée de +161% des prix depuis 1998 suite

Les Démocrates à l’occasion de la comparaison France/Allemagne

Logement :

Le coût du logement est deux à trois fois moindre en Allemagne qu’en France, tant à l’acquisition que concernant les loyers.
En France, les prix d’acquisition ont doublé en 25 ans, alors que les loyers ont subi une hausse modérée (à surface et qualité constantes, ils ont globalement évolué comme le revenu disponible moyen. La dépense de logement a néanmoins augmenté (éclatement des familles,…). Cette hausse généralisée ne semble pouvoir être expliquée que marginalement par l’augmentation du coût de la construction ou un déficit généralisé de construction. La croissance relativement modérée des loyers infirme l’hypothèse d’une pénurie généralisée de logements. En revanche, la rareté du foncier dans les zones les plus demandées contribue probablement assez fortement à la hausse des prix. Cette hausse a aussi été favorisée par l’amélioration de la capacité d’emprunt des ménages, alliée à une fiscalité favorable, qui alimente la demande.
En Allemagne, les prix du logement sont restés stables. L’Allemagne bénéficie d’un vaste parc locatif et a un très faible taux de propriétaires : autour de 43% contre près de 60% en France. Depuis le début des années2000, l’Allemagne construit autour de 290 000 logements neufs par an, de quoi absorber une demande évaluée à « 280 000 par an sur la période 2006-2010.La France met elle en chantier autour de 300 000 logements neufs chaque année, mais les besoins sont estimés à 500 000.

Sources :
http://lexpansion.lexpress.fr/immobilier/comment-l-allema...
http://www.politiquessociales.net/IMG/pdf/CAS.pdf

CHALLENGE : L’autorisation à construire 30% de plus … une fausse “bonne idée” !

Le 2/2/2012: Augmenter les droits à construire ? Une fausse bonne idée pour faire baisser les prix des logements

Eric Treguier 

Par Eric Treguier

DECRYPTAGE Contrairement à ce qu'a affirmé dimanche Nicolas Sarkozy, autoriser à construire 30% de logements en plus sur un même terrain ne fera pas baisser les prix de l'immobilier. Seuls les propriétaires fonciers en profiteront vraiment.

Le détail sur cette page http://www.challenges.fr/elections-2012/20120130.CHA9754/...

Wikio Mots clés :

02:17 Publié dans 4 Politiques du Logement, 4.1 Politiques nationales du Logement | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

08/03/2011

Logement - Brève de Midi Libre

Journée Internationale de la FemmeMIDI LIBRE

Sur 10 logements neufs construits sur le bassin de Thau entre 1990 et 2005,

  • 5 sont devenus des résidences secondaires, soit 50 % du parc !
     
  • Le reste répond,

à 20 %, aux besoins locaux, et
à 30 % à loger la population nouvelle.

Dans ces quinze années, 16 000 logements ont été construits, beaucoup plus que ce qui était nécessaire pour répondre aux besoins de la population locale.

Et pourtant, ces besoins restent inassouvis. On comprend mieux pourquoi.   
 

Vos commentaires seront les bienvenus !

11:40 Publié dans 4 Politiques du Logement, 4.2 Politiques locales du Logement | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

11/12/2010

PNRQAD, le retour : Trois quartiers dégradés seront rénovés

MIDI LIBRE - Édition du vendredi 10 décembre 2010

OBJ522323_1.jpgDR

Urbanisme : Trois quartiers dégradés seront rénovés

Éligible au programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), la Ville s'apprête à créer 450 logements sur 7 ans

« Reconstruire   la ville sur la ville. » Si ce leitmotiv politique, qui caractérise entre autres la deuxième mandature Commeinhes, est fustigé par des opposants qui voient dans les actions du maire celles d'un promoteur, il est assumé tant et si bien qu'aujourd'hui, le premier magistrat sétois peut se satisfaire de la mise en place d'un « programme sétois de requalification des quartiers anciens dégradés » (PNRQAD). 60 M sur 7 ans, 450 logements (dont 170 sociaux) livrés entre Révolution, Île Sud et Quartier Haut : la manne est d'importance.

Rappelons que Sète a très vite répondu à l'appel à candidatures lancé par l'État auprès des villes au printemps 2009 :   « Même le 14 juillet, on a travaillé sur ce dossier dans mon bureau avec Martine Arquillère (*) et un stagiaire », se souvient le maire. La candidature sétoise sera soumise le 23 juillet de la même année. Le dossier est solide, construit sur la base d'études et de constats déjà réalisés, et la   « volonté municipale » finit de conquérir le ministère, lequel annonce le 7 décembre que Sète bénéficiera des moyens de ce PNRQAD.

Depuis, les périmètres de cette requalification ont été affinés, quartier par quartier, rue par rue, et hier soir, François Commeinhes a pu présenter à son conseil municipal (lire ci-dessous) le détail et le calendrier du projet.

Pêle-mêle,

  • un îlot sera démoli et reconstruit rue de la Caraussane,
  • l'îlot Saint-Louis, l'îlot Jean-Jaurès (Révolution) et l'îlot Euzet/Sémard (île sud) seront requalifiés.
  • Sans compter les aménagements de voiries, d'équipements sociaux...

Et ce n'est qu'un début. 

Yohan DOUCET ydoucet@midilibre.com

23/06/2010

Tout le monde n’a pas le temps, l’argent et l’énergie d’aller devant le juge

A la demande de Montpellier Journal (voir commentaire) remplacement de la reproduction intégrale du 23/06/2010 par CETTE Evolution de l'article original du 5 mai 2010 : La Serm met la pression sur les petits propriétaires du Petit Bard par le résumé qui suit.

 

Il est reprocher à la SERM société d'économie mixte chargée de piloter la rénovation du secteur Petit Bard dans le quartier Cévennes à Montpellier de

  1. proposer un prix de rachat des appartements très bas
  2. persister et faire appel, quand le juge de l’expropriation rend une décision favorable au vendeur

Commentaires & propos de Me Jeanjean rapportés par Montpellier Journal :

« La Serm est une société avec laquelle il est très difficile de conclure des accords amiables sauf quand elle a le sentiment de faire une bonne affaire. Elle se comporte en fait comme une société purement privée qui recherche du profit alors que ce n’est pas son rôle. »

Me Jérôme Jeanjean
est une des bêtes noires de la Société d’équipement de la région montpelliéraine (1). Il est l’un des avocats spécialisés dans la défense des propriétaires expropriés dans le cadre d’une rénovation, de la construction d’un nouveau quartier, etc.

[...] « Comment peut-on, quand on est aussi massif que la Serm, traîner des gens en appel alors que ce sont des gens qui n’ont pas de quoi payer les avocats ? La Serm profite de cette faiblesse financière pour aller en appel, obliger ces gens à sortir de l’argent pour les faire craquer. »

Car avant le jugement d’appel, les négociations continuent. Avec une situation très déséquilibréed’un côté une société qui a des moyens énormes et du tempsDe l’autre un propriétaire qui peut être endetté et qui continue à recevoir des appels de charges. Évidemment la situation est différente quand il s’agit d’un propriétaire qui a les moyens et le temps de se défendre. Mais sur l’ensemble des dossiers, la Serm est globalement gagnante. Et les petits perdent plus que les gros.

Explications de Max Lévita président de la Serm et adjoints au Maire de Montpellier rapportées par Montpellier Journal :

La Serm achète au prix fixé par les Domaines avec une marge de manœuvre de plus ou moins 10 %. [...] globalement : « On a fait un calcul économique et si nous perdons devant la cour d’appel, l’équilibre entier de l’opération est compromis. La Serm ne fait quasiment pas de bénéfice sur ces opérations mais elle ne peut pas faire des pertes. On fait appel parce qu’il y a une contradiction entre le juge et l’administration des domaines. »

Pourquoi pas. Sauf qu’à en croire Jérôme Jeanjean, le propriétaire aurait toutes les chances de gagner.

Finalement, on pourrait penser au nom de l’intérêt général que plus les prix d’expropriation seront bas, plus les prix des appartements livrés seront bas. et que les économies que fait la Serm se retrouveront à la sortie lorsqu’elle vend les terrains aux promoteurs. Il n'en est rien, en ayant un monopole de fait sur les acquisitions entrant dans le projet, la Serm a la capacité de faire basculer les prix de revente dans un rapport allant de  1 à 10 sans qu'on puisse savoir clairement où passerait la plus value ?

Pour lire l'article original cliquer sur le lien suivant La Serm met la pression sur les petits propriétaires du Petit Bard

14/06/2010

Remise à plat du code de l’urbanisme – Réforme des Aides Logement

Le magazine du SNAL (Syndicat National de Aménageurs Lotisseurs) vient de consacrer un article à ce sujet et un à la réforme des aides logement (accession à la propriété).

En ce qui concerne la remise à plat du code de l’Urbanisme, il est annoncé d’emblée :

Alors que la loi Grenelle II vient d’être adoptée le 11 mai dernier par l’Assemblée Nationale, le SNAL attend avec impatience la publication des ordonnances du gouvernement qui devraient permettre de raccourcir les délais d’instruction des permis d’aménager et de construire.”

La suite http://www.snal.fr/emag2/ p 6, sur l’allègement des procédures, la mobilisation de l’offre foncière, l’amélioration du traitement des recours contentieux.

Lire aussi Grenelle de l'Environnement : le SNAL fait ses propositions http://www.actu-environnement.com/ae/news/grenelle_snal_g...

L’introduction de la réforme des aides logement se présente ainsi :

Dès le projet de loi de finances pour 2011, le gouvernement souhaite mettre en place une refonte des dispositifs actuels d’aide d’accession à la propriété

Pour le SNAL cette réforme doit avoir pour objectifs:
- d’améliorer le ratio coût budgétaire – efficacité des mesures
- de proposer des outils simples et puissants
- de relancer prioritairement l’accession sociale et l’accession des classes moyennes

La suite http://www.snal.fr/emag2/ p 7 sur le soutien du marché immobilier par les dispositifs Pass Foncier et Prêt à Taux Zéro, le calibrage des aides en fonction des zonages A, B1, B2 et C, le renforcement des PLH (Plan Local Habitat), la Tva à Taux réduit et un abaissement du délai de 15 ans pour être exempté de taxation des plus-value.

09:40 Publié dans 4.1 Politiques nationales du Logement | Lien permanent | | Tags : snal, grenelle | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |