Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/09/2015

L’État se lance dans une nouvelle expérience de participation des citoyens …

Une consultation en ligne inédite ouverte dès samedi 26 septembre sur le thème : pour une République numérique.

Pour la première fois, un texte législatif gouvernemental est soumis à une discussion publique ouverte et interactive en ligne, avant son envoi au conseil d’Etat et son adoption en conseil des ministres.

La consultation, d’une durée de trois semaines, permettra à chacun de contribuer au texte législatif pour l’enrichir et le perfectionner. Les participants pourront émettre un avis sur les différents articles du texte et faire des propositions de modifications, qui seront elles-même soumises à l’avis des internautes.

Après instruction, certaines contributions pourront être intégrées au projet de loi pour une République numérique. Le Gouvernement affichera clairement les modifications apportées au texte à l’issue de la consultation, afin de faciliter le suivi des propositions des différents contributeurs.

Les contributions ayant reçu le plus de votes des internautes auront la garantie d’obtenir une réponse officielle du Gouvernement. Parmi elles, les trois contributions les plus populaires verront leurs auteurs reçus par la secrétaire d’Etat chargée du numérique, afin de pouvoir lui exposer en détail leurs propositions.

Le lancement de cette consultation en ligne débutera par l’organisation d’un fab-lab (ou laboratoire de fabrication) de la loi, auquel participeront de jeunes juristes en formation, spécialisés en droit du numérique, avec le concours d’universités et d’écoles d’avocats.

http://www.economie.gouv.fr/projet-loi-numerique

http://www.economie.gouv.fr/node/2688214/done?sid=15493

22:04 Publié dans 0 Annonces, 1 Groupes de Travail, 1.4 Innovation & Numérique | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

14/05/2014

Médiathèque François Mitterrand : service de base très médiocre

Si les diverses animations, conférences, stages informatiques etc.  s’avèrent de très bonne qualité,  il n’en va pas de même du service prêt.

Récemment,  la ré-informatisation des équipements des médiathèques de Thau agglo, du 22 au 26 avril dernier, aurait entrainé de nombreuses défaillances,  nous dit-on à la bibliothèque François Mitterrand : 
- les bibliothécaires auraient été parfois dans l’impossibilité de saisir des prêts; mais ils auraient quand même prêté l’ouvrage …
Si bien que quand vous consultez le système informatique, et qu’après recherche vous sélectionnez un ouvrage marqué “disponible”, vous pouvez ne pas le trouver en rayon; ni nulle part ailleurs, après avoir sollicité le personnel, pour voir s’il ne se serait pas resté côté guichet.

L’ouvrage étant considéré comme “disponible” le système informatique ne vous permet pas de le réserver. Si vous demandez au personnel de vous le réserver, on vous répond tranquillement “non”, sans rien vous proposer d’autres. Même pas de noter l’incident, en vue de faire corriger les données par le responsable de l’informatique, pour informer le système que l’ouvrage est emprunté jusqu’à la date limite maximale à partir de ce jour, ce qui permettrait ensuite de le “réserver”.

En réalité je pense que le système informatique n’a pas de problème particulier, et qu’il s’agit d’un problème de personnel qui pour rendre service à des amis ou la famille,  se permet de retirer des livres ou des disques sans respecter les procédures prévues pour les clients réguliers.

En dehors de ces incidents de prêt, on a pu déplorer l’indisponibilité de 4 sur 5 des toilettes publiques, pendant environ 3 mois, ce début d’année ! Le seul WC  ouvert, au demeurant, ne fermant plus !

On peut aussi déplorer un inexorable appauvrissement du fonds :

- en musique classique, beaucoup de disques partiellement illisibles ou incomplets
- en variété française anciennes, d’énormes lacunes

Je ne parle pas des livres et des périodiques, il y faudrait y consacrer un article entier.

On a même le sentiment que cet appauvrissement s’accélère : l’ouverture de la Médiathèque de Frontignan, se serait-elle faite sur le dos des 2 autres ?   En tout cas s’il y a un déficit d’inscrits aux Médiathèques de Sète par rapport à celle de Frontignan,  la politique de gestion des fonds aberrante,  n’y est pas pour rien.

 

 

=> Au 25 mai, à Mitterrand, le livre en question est déclaré perdu - Son petit frère à Malraux est en réparation, 4 autres documents de ce même ouvrage sont affectés à Frontignan.

1313942091.jpg

20/11/2013

Quelques aspects difficilement saisissable de la réalité numérique ...

… mais qu’il va bien falloir saisir un jour !

Mise à jour Janvier 2014 : Le Sénat s'intéresse à la monnaie virtuelle BITCOIN :

Sénat.fr : Travaux de la commission "Bitcoin et monnaie virtuelle" - Propos liminaires des auditionnés

Autre article : http://www.nikopik.com/2012/02/tribler-rend-le-partage-de...

09/11/2012

5e Rencontre Clé Montpellier Logement, le 30 novembre 2012 de 18 à 20h

L'approche de la Ville de Montpellier en matière de rénovation des logements, destinée aux propriétaires bailleurs.

Lieu : Salle de rencontres de l'Hôtel de Ville

Lire la suite

02/05/2011

Aides habitat PIG THAU

http://pigthau.aideshabitat.fr/

Les flèches “<-“ et “->” du clavier déplacent le contenu du cadre ci-dessous après l’avoir cliqué.

11/12/2010

PNRQAD, le retour : Trois quartiers dégradés seront rénovés

MIDI LIBRE - Édition du vendredi 10 décembre 2010

OBJ522323_1.jpgDR

Urbanisme : Trois quartiers dégradés seront rénovés

Éligible au programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), la Ville s'apprête à créer 450 logements sur 7 ans

« Reconstruire   la ville sur la ville. » Si ce leitmotiv politique, qui caractérise entre autres la deuxième mandature Commeinhes, est fustigé par des opposants qui voient dans les actions du maire celles d'un promoteur, il est assumé tant et si bien qu'aujourd'hui, le premier magistrat sétois peut se satisfaire de la mise en place d'un « programme sétois de requalification des quartiers anciens dégradés » (PNRQAD). 60 M sur 7 ans, 450 logements (dont 170 sociaux) livrés entre Révolution, Île Sud et Quartier Haut : la manne est d'importance.

Rappelons que Sète a très vite répondu à l'appel à candidatures lancé par l'État auprès des villes au printemps 2009 :   « Même le 14 juillet, on a travaillé sur ce dossier dans mon bureau avec Martine Arquillère (*) et un stagiaire », se souvient le maire. La candidature sétoise sera soumise le 23 juillet de la même année. Le dossier est solide, construit sur la base d'études et de constats déjà réalisés, et la   « volonté municipale » finit de conquérir le ministère, lequel annonce le 7 décembre que Sète bénéficiera des moyens de ce PNRQAD.

Depuis, les périmètres de cette requalification ont été affinés, quartier par quartier, rue par rue, et hier soir, François Commeinhes a pu présenter à son conseil municipal (lire ci-dessous) le détail et le calendrier du projet.

Pêle-mêle,

  • un îlot sera démoli et reconstruit rue de la Caraussane,
  • l'îlot Saint-Louis, l'îlot Jean-Jaurès (Révolution) et l'îlot Euzet/Sémard (île sud) seront requalifiés.
  • Sans compter les aménagements de voiries, d'équipements sociaux...

Et ce n'est qu'un début. 

Yohan DOUCET ydoucet@midilibre.com