Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2008

DUP Rue Honoré EUZET - Article MIDI LIBRE Juillet 2008

Commerce Jacques Vié : « Je me battrai jusqu’au bout » ;

« Comme moi, François Commeinhes est chef d’entreprise, il peut se mettre à ma place...»

ENTRETIEN

La réalisation de la 2e tranche de logements rue Euzet se heurte au relogement, ou déplacement, des Vêtements Vié

Au vu du bâtiment neuf où ont repris place la pharmacie et le bar L’Athénée, seriez-vous prêt à réintégrer la rue Euzet après réalisation de la 2e tranche ?
Peu importe le bâtiment On dénigre la rue Euzet mais c’est un des meilleurs axes commerçants de la ville. Nous nous y sentons bien et notre entreprise est viable.

Le bâtiment que vous occupez doit être démoli. Avez-vous eu des propositions de relogement. fût-il temporaire?
Nous savons depuis des années qu’il sera démoli. Les premières propositions datent de l’époque Liberti. Elles étaient menées par la Sémalis, aujourd’hui par la SA ELIT (société d’économie mixte de la ville, ndlr). Nous avons eu par le passé une proposition de relogement au rez-de-chaussée du bâtiment de la dite tranche.

Mais vous avez refusée?
Oui, car ce n’était pas adapté à mon commerce. Le local faisait 65m2 contre 100m2 pour nos locaux actuels. En outre, pour être rentable, nous avons besoin de volume de stockage. C’est le cas de notre magasin, qui est haut de plafonds, ce n’était pas le cas du local proposé. La discussion quant à l’achat des murs - nous ne sommes pour l’heure propriétaires que du fond - n’avait donc pas été engagée. Cela date de 2005.

Depuis, avez-vous eu d’autres propositions ?
Des discussions avec le représentant de la SA ELIT mais rien d’officiel. En fait, je panse qu’ils voulaient seulement prendre la température. A l’is sue de la dernière démarche de ce type, le mois dernier, j’ai demandé une réunion tripartite en mairie. On m’a dit que c’était impossible. Entre-temps, j’ai par ailleurs appris qu’il était prévu de faire voter en conseil municipal une demande d’enquête d’utilité publique.

Quel Impact pourrait-elle avoir sur l'avenir devotre commerce?
Si le principe est voté en conseil municipal et que la préfecture valide le caractère d’utilité publique, cela peut donner lieu à une éviction sans relogement - sorte d'expulsion, en d’autres termes - ou un relogement avec indemnisation partielle.

Vous avez donc sollicité une entrevue avec le maire..
Oui, car il est en outre le président de la SA Elit. II me l’a accordée la semaine dernière.

Que lui avez-vous demandé?
Que l’on me notifie par courrier des propositions concrètes. Je veux simplement continuer à exercer mon métier sereinement, comme l’ont toujours fait mes aïeuls. Et, s’il me faut partir, que l’on me propose des options qui n’alourdissent pas les charges pesant sur mon entreprise.

Votre souhait est-il de rester rue Honoré-Euzet?
Si la proposition que l’on me fait est viable, je voudrais partir provisoirement, le temps des travaux, pour réintégrer ensuite un local adapté. Si c’est le cas, je suis même prêt à investir pour acheter les murs. Même si l’idéal serait bien sûr que la SA ELIT, ou le promoteur ensuite, reste maître des murs. Je pourrais ainsi continuer sur le même principe que mon arrière- grand-père, grand-père, père, — depuis 112 ans. Dans le fond, pourquoi serait-ce à moi de changer mon fonctionnement et d’augmenter mes charges en achetant les murs?

Estimez-vous la pérennité de votre entreprise menacée?
Pas directement mais cette affaire d’enquête d’utilité publique est comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.

Q'espérez-vous aujourd'hui ?
Ce que j’explique dans la conclusion du courrier que j’ai remis à François Commeinhes: que nous allions vers des négociations plus sereines avec des propositions convenables, comme celles qui ont été faites auparavant aux différentes parties, commerçants et propriétaires immobiliers. Et d’abord, qu’il nous rassure sur l’enquête d’utilité publique...

Pensez-vous être entendu?
Comme moi, le maire est chef d’entreprise, il est dans le même schéma patrimonial que moi, avec sa clinique. Il peut se mettre à ma place.
Dans le cas contraire, je me battrai jusqu’au bout. Et si la Ville demande cette enquête d’utilité publique, il faudra qu’elle réalise en lieu et place de ce bâtiment un projet d’intérêt général, comme des habitations à loyers modérés par exemple, autrement..

Recueilli par Patrice CASTAN Photo., VincentANDORRA

01:43 Publié dans Actualités | Lien permanent | | Tags : dup, euzet, vié | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |