Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/11/2008

Témoignage : Rénover et déloger

Le projet (ou l'argent ?) n'a que faire des personnes et de leurs histoires

Dans le cadre du projet PRI, la SA Elit commanditée par la municipalité, n'a de cesse de s'enquérir et d'acheter le maximum de locaux, d'appartements et d'immeubles entiers sur les quartiers concernés, particulièrement en ce moment à l'Ile Sud.

Mais s'interrogent-ils sur les dégâts causés sur les personnes ? Ils n'en ont que faire. Vite et bien, le moins cher possible et en faisant pression sur les gens pour qu'ils paniquent et vendent au moindre prix.

Beaucoup de personnes âgées sont concernées. C'est difficile pour tout le monde de se séparer d'un lieu connu depuis longtemps, mais pour elles ?

A plus que 80 ans est-il nécessaire de les faire déménager ? N'y a-t-il pas d'autres solutions surtout si elles ont toujours vécu là ? N'est-ce pas l'occasion de provoquer chez elles, la maladie, la déprime, et peut-être même de les faire renoncer à se battre pour vivre ?

Une dame, près de 80 ans, me disait ce matin : "ils m'ont donné 6 mois de plus, je devais partir maintenant, cela me laisse encore un peu de temps"

Non loin de là, un couple, le monsieur de 90 ans atteint de la maladie de Alzheimer, la dame quelques années de moins, sont priés de partir ….

Une autre, 82 ans vient d'accepter de vendre son garage à la SA Elit après moult pressions et menace d'aller au tribunal. "Ça fait longtemps que j'ai ce garage, on l'a acheté cher ; ils ne tiennent pas compte de ça, ils voient seulement l'état aujourd'hui. Ca me désole mais ce qui me rend le plus malade, c'est de vider ce qu'il y a dedans, j'y entreposais les affaires de mes parents, remuer tous ces vieux souvenirs, c'est ça qui me rend mal."

Le projet concret de réhabilitation est, pour l'instant, surtout virtuel aux dires de responsables. De plus, avec la conjoncture actuelle de crise financière, de faillite de certains promoteurs, qu'en sera-t-il demain ?

Transplanter ces personnes dans un autre lieu qu'elles n'auront sans doute pas choisi mais accepté par crainte. Sortir de la poussière tous les vieux souvenirs ! Est-ce indispensable ?

Et si le projet de réhabilitation ne voyait pas le jour avant 10 ans ?

Si ces personnes déménageaient pour rien ?

Un plan de réhabilitation bien conçu aurait prévu de conserver un temps ces logements, pendant des travaux ailleurs et de les laisser vieillir en paix là où elles ont toujours demeuré.

Nicole Bandelier le 3 nov. 08