Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2008

NOUVELOBS.COM 22.11.2008 Première manifestation européenne pour le droit au logement

LOGEMENT

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20081122.OBS2160/premiere_manifestation_europeenne_pour_le_droit_au_loge.html

Plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi dans les rues de Marseille pour dénoncer les difficultés à se loger en Europe. L'épicentre de la mobilisation était Marseille, où se tient lundi une réunion des ministres européens du Logement.

Le vieux port de Marseille (Reuters)

Le vieux port de Marseille (Reuters)

Ils étaient plusieurs centaines selon les organisateurs, quelque 350 d'après la police, à manifester samedi 22 novembre à Marseille. Ces militants pour le droit au logement voulaient se faire entendre avant que ne débute, lundi, une réunion des ministres européens du Logement. Jean-Baptiste Eyraud, le porte-parole de Droit au Logement (DAL) ou encore le maire PCF de Gardanne Roger Mei, ont accompagné le défilé derrière une banderole "pour le droit au logement pour tout(e)s, à Marseille, en Europe". Marseille constitue, selon les organisateurs, "le meilleur exemple de la financiarisation de l'immobilier et des politiques d'urbanisme et du logement menée depuis 20 ans".

Manifestation européenne

A l'origine de cette manifestation, une vingtaine d'associations ainsi que des partis de gauche dénoncent la difficulté grandissante pour les populations européennes de se loger, en raison de la hausse des loyers et de la dégradation des conditions de logement.
Des manifestations étaient également prévues dans plusieurs villes européennes : Bilbao, Barcelone, Rome, Zurich, Saint-Pétersbourg ou encore Istanbul où 17 quartiers sont menacés de démolition, souligne Annie Pourré, membre du réseau No Vox et du Droit au logement (DAL). "C'est la première mobilisation (européenne) sur ce thème", ajoute-t-elle.

"Nettoyage des grandes villes populaires"

Pour Benoît Eugène, membre du comité du Quartier Midi à Bruxelles, rasé pour un projet immobilier où les anciens habitants, modestes, n'ont pas eu leur place, "il y a une idéologie de la mise en concurrence des villes européennes pour attirer les bureaux, les commerces. La spéculation foncière empêchera les gens de se loger". "On est en train de nettoyer les dernières grandes villes populaires", dénonce-t-il, citant aussi Marseille.
Lundi, le directeur de cabinet de la ministre du Logement Christine Boutin doit recevoir un porte-parole du collectif.
"Il y a 250.000 mal-logés en Provence-Alpes-Côte d'Azur alors que 198.000 logements sont vacants, dont 60.000 à Marseille", souligne Sébastien Barles, des Verts. Et Bruno Cocaign (Verts) de mettre en garde : "si l'Etat ne remplit pas sa mission de droit de réquisition, on peut s'attendre à des réquisitions" par la population.

Réquisition sauvage

A Marseille, le cortège est passé par le quartier de la République, symbole de la rénovation urbaine, où de squatteurs ont investi un immeuble. Les manifestants ont acclamé leurs banderoles : "Ils investissent, nous aussi" et ont renchérit en scandant : ""Ils spéculent, nous payons, application de la loi de réquisition". l'immeuble d'en face portait la pancarte "bureaux à louer".
"La rue de la République, rachetée par des institutions financières, est la synthèse de ce que nous vivons", a déclaré à l'AFP M. Eyraud. Selon lui, "il faut décourager la spéculation immobilière, réguler les loyers et produire du logement social en grand nombre".

(avec AFP)

00:38 Publié dans Actualités | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |