Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/01/2009

AVE CAESAR, CEUX QUI VONT MOURIR TE SALUENT

Le Maire et le conseil municipal présentent leurs vœux à travers une campagne publicitaire intitulée "SETE CULTIVE SES TALENTS". Les différentes célébrités locales mises à contribution pour illustrer le slogan « Sète cultive au quotidien l'héritage d'hier pour encourager les talents d'aujourd'hui et faire éclore ceux de demain » servent à couronner un bilan si modeste de l’action municipale qu’on pourrait envisager de le faire entrer au MIAM.

Si cette année 2009, nous restions dans la modestie, tout irait bien, car les sétois sont des gens simples ; toujours prêts à partager leur bonne humeur, ils adorent faire les choses de bon cœur et à la bonne franquette.

Mais en faisant voter le 22 juillet dernier l’ouverture d’une enquête dont on vient de lancer la publicité ces derniers jours, qui vise à déclarer d’utilité publique la destruction d'immeubles et l'expulsion de leurs occupants, on tombe dans le registre du cynisme.

En jetant leurs administrés dans l’arène des expropriations et expulsions, les Consuls ne sont plus seulement ce pâté de maison qui a surgi à la place de l’Athénée, ce sont aujourd’hui, le Maire et sa garde prétorienne qui exercent leur pouvoir, qualifié comme je leur ai souvent entendu dire avec fierté, de « Droit du Sol ».

Sétois, à la tête d’une entreprise de commerce sétoise, transmise de père en fils depuis 4 générations, qui représente des décennies de labeur, de tissage de liens multiples, de talents et de savoir-faire échangés, je ne demandais moi aussi qu’à cultiver au quotidien mon héritage d’hier, pour l’adapter aux impératifs économiques de notre époque et à mon tour le transmettre.

Et ces autres sétois de souche, âgés, à la santé précaire, pas riches, qui doivent revendre leur maison de campagne de Poussan qu’ils ont mis toute une vie à épargner, pour vivre en ville, parce que s’il leur arrive un accident, ils espèrent avoir des secours un peu plus rapide que là-bas… ici, dans leur petit appartement à tout petit loyer où ils ont toujours vécu, qu’ils n’ont jamais lâché, dans un immeuble certes pas entretenu depuis des années, dont le propriétaire bien plus fortuné sait lui, que sans se fatiguer, sans risque, la SA ELIT le lui rachetera, où vont-ils aller quand on va les chasser pour raser leur immeuble ?

Monsieur le Consul, Mesdames et Messieurs de la garde prétorienne - BONNE ANNEE 2009 à VOUS TOUS

"AVE CAESAR, CEUX QUI VONT MOURIR TE SALUENT"
  Spartacus

---
JV

18:00 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |