Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/03/2009

Midi Libre Sète - Édition du jeudi 5 mars 2009

En principe nous citons les articles dans leur intégralité. Cette fois-ci le début du deuxième article étant manifestement à côté de la plaque et non argumenté, nous n'avons pas jugé inutile de l'immortaliser.

Conseil municipal Le FC Sète et Langevin pour seul "débat"

L'opposition a quitté la salle Brassens, mardi.

Atypique conseil municipal que celui qui a rassemblé les élus mardi soir à la salle Brassens.

Marqué par le départ précipité de l'opposition sans que l'ordre du jour n'ait été abordé (lire Midi Libre d'hier), c'est finalement l'ex-élue majoritaire Marion Devineau qui a tenu, à elle seule, le rôle d'opposante.

Elle a ainsi questionné ses ex-collègues sur la subvention au FC Sète. « A 5 000 € près, c'est la même que l'an dernier alors que vous vous étiez engagés à la réduire de 100 000 € », a protesté Marion Devineau. Le premier adjoint Antoine de Rinaldo a rétorqué : « Depuis 2009, le personnel que nous mettons à disposition doit être facturé à l'association d'où la subvention supplémentaire mais l'association devra la reverser à la Ville ». Un propos pas assez clair qui a poussé l'ex-élue de la majorité à revenir à la charge et poussé François Commeinhes à démêler la question : « Les 466 000 € versés cette année sont composés de 366 000 €, soit 100 000 € de moins que l'an dernier, plus les salaires du personnel que nous mettons à disposition et que nous devons désormais facturer, soit une autre subvention de 100 000 € qui correspond à la masse salariale. »

L'autre question débattue entre la majorité et Marion Devineau concerne la restructuration du groupe scolaire Langevin et surtout le paiement par la Ville d'honoraires supplémentaires au maître d'oeuvre des deux premières tranches. Marion Devineau s'est étonnée de ces honoraires imprévus : « Comment se fait-il qu'au moment de la conception du projet, on n'a pas pensé à construire le préau de l'école élémentaire, ou l'espace ludique extérieur de la crèche ? » Emile Anfosso, l'adjoint délégué aux marchés publics, a d'abord tenté d'éluder la question : « Les modifications résultent de réunions avec les parents et enseignants »puis, devant l'insistance de Marion Devineau, il a fini par conclure : « C'est un projet en cinq ou six phases, compliqué. »

J.-P. SOUCHE

Il y a opposition et opposition

[...] Cette sortie aura en tout cas confirmé que Marion Devineau n'est pas encore tout à fait dans l'opposition. L'ancienne colistière de François Commeinhes n'est pas partie avec la gauche même si elle a retrouvé le groupe à l'issue du conseil municipal au bistrot du Marché. Avant cela, Marion Devineau s'est offert une belle tribune, titillant comme à son habitude, ses ex-collègues sur les sujets sensibles.

Sauf que la majorité a adopté une attitude bien moins conciliante face à l'ex- élue majoritaire qu'avec l'opposition classique. Les questions posées par Marion Devineau n'ont reçu que des réponses évasives, voire colériques. Ainsi Antoine de Rinaldo s'est perdu dans des justifications à ne rien y comprendre pour expliquer la subvention au FC Sète, Emile Anfosso n'avait aucune réponse précise à apporter sur l'école Paul-Langevin et même le maire François Commeinhes s'est emporté au lieu d'indiquer vraiment les raisons qui le poussaient à refuser de soutenir une proposition de motion regrettant la baisse de 42 % des crédits d'Etat au planning familial. Ces réponses-là manquaient singulièrement de considération

J.-P. S.

___________________________________________________________

 

La vision des évènements par  "Force Citoyenne"

http://www.forcecitoyenne.fr/2009/03/07/compte-rendu-du-c...

 

Le billet de Philippe SANS sur le même thème

http://philippesans.midiblogs.com/archive/2009/03/06/cour...

 

21:05 Publié dans Actualités | Lien permanent | | Tags : conseil municipal | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |