Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/05/2009

Midi Libre Sète 29/05 - Enquête d'utilité publique : Après le désert, pluie de réactions

Édition du samedi 30 mai 2009

DR

DR

LIRE AUSSI Utilité publique : ce qu'en dit le commissaire

Les conclusions de l'enquête portant sur la rue Euzet, le quai des Moulins et l'avenue Juin ont été commentées jeudi.

Les conclusions du commissaire enquêteur concernant la demande de déclaration d'utilité publique (DUP), votée le 22 juillet dernier en conseil municipal, sont arrivées le 3 avril en mairie. Or, il a fallu attendre près de deux mois pour que quelqu'un veuille bien les commenter...

Et c'est tout logiquement l'association CETTE Évolution, concernée au premier chef par le sort d'un îlot touché rue EUZET (bâtiment Aprile - Vié) mais pas insensible au cas de la maison CAUJOLLE, quai des Moulins, et du carrossier avenue Juin, qui a ouvert le bal jeudi.

Une association qui avait eu vent du "retour" des avis du commissaire en mairie il y a 15 jours seulement. Et qui, dans son rôle et dans son droit, s'en est emparée.

Or, aujourd'hui, après cette traversée du désert, c'est une pluie de communiqués qui convergent vers la rédaction, souvent fort pertinents mais peut-être un peu tardifs quand d'aucuns reprochent à la Ville d'avoir tardé à faire publicité de ces "avis".

Morceaux choisis.

Les élus de Tous pour Sète rappellent avoir « voté défavorablement le lancement de l'utilité publique sur ces opérations », remarquant que « l'enquête publique aura permis aux citoyens de prendre la parole » et que, via les avis délivrés, la Ville peut «s'apercevoir... que la notion d'utilité publique ne pouvait être galvaudée (cf. la maison CAUJOLLE). »

Pour la section socialiste, André LUBRANO félicite CETTE Évolution avant de faire remarquer que « réaménager un quartier passe par un travail de concertation qui... n'a pas été fait » et que « la municipalité se dote de bons outils dont elle fait un usage déplorable ».

Enfin, Philippe SANS, pour Force Citoyenne, remet en cause « la méthode, choqué de voir que les citoyens sont contraints de se substituer au devoir – d'information - de la municipalité. » Remarquant aussi que « la seule déclaration d'utilité publique qu'il faut engager quai des Moulins est celle concernant la totalité de son emprise pour qu'il soit digne d'une entrée de ville ».

Notons pour être complet que la Ville peut encore influer sur le cours des choses selon la perception qu'elle aura de ces avis. Et que c'est le préfet qui, bien sûr, aura le dernier mot.

Patrice CASTAN

Réaction de lecteur :

30/05/2009 à 13h17 | écolo

Sauf que personne ne fait allusion : au PPRI ( plan pour les risques d'inondation et submersion marine) qui préconisant les constructions à 1m50 au dessus du niveau de la mer, ne figure pas dans cette enquête et pour cause, il n'était pas sorti !!!!

Je passerai sur l'incinérateur obligé d'exporter des déchets contrairement au plan départemental parce que sa capacité ne lui permet pas de tout brûler, la station d'épuration saturée, l'alimentation en eau potable, etc, etc…

Où en est le fameux P.A.D.D. (plan d'aménagement et du développement durable)?

20:50 Publié dans 3 Opérations d'aménagement, 3.3 Multi Site DUP EUZET | Lien permanent | | Tags : dup, euzet, rénovation | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |