Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2009

Revue de Presse

Les uns argumentent sur des préjudices réels, les autres n’ont pour seuls préjudices que les paroles de ceux qui dénoncent les faits et les comportements peu méritant des administrateurs de la cité…

20 ans de turpitudes à la sétoise menées par 3 municipalités et plusieurs présidences, ça mérite effectivement qu’on laisse travailler les gens compétents… !

-

 

Midi Libre 20/05/2009

Marion Devineau s’interroge : Quelques jours après interview que nous a accordée l’ancien président du FC Sète, actuel adjoint de François Commeinhes, Emile Anfosso, L’élue contestataire de la majorité Marion Devineau réagit.

« Cynisme ou inconscience, les vagues excuses de Mr Anfosso pour confirmer aux Sétois qu'il a joué avec leur argent et qu'ils ont perdu 2 millions d'euros? Cynisme ou inconscience Mr le Maire qui nous déclare n'être au courant de rien, bien que président de la SEM FC Sète? Cynisme ou inconscience les élus du comité de surveillance, dont le silence est assourdissant?

Cynisme ou inconscience un 1er adjoint, spécialiste des finances, et un adjoint aux sports, membres du comité de surveillance de la SEM Sète, qui ne se sont pas rendu compte que le trou dans la caisse se creusait de jour en jour? Cynisme ou inconscience une adjointe qui avoue ingénument ne pas avoir de temps à consacrer à la délégation qui lui a été confiée et pour laquelle, à l'instar de tous les adjoints, lui sont versées des indemnités supérieures à un SMIC?

Quand je me suis engagé pour être élue lors des dernières municipales, c’était en pleine conscience des responsabilités que j’aurais à assumer. Et du respect que nous devons aux citoyens sétois.

Les citoyens contribuables, qui voient leurs impôts augmenter, qui, pour une grande partie, ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts, apprécieront cette absence d’élus dans leur mission de base. »

Jean-Baptiste Giordano interpelle le maire - Président de Sète initiatives et vice-président de la Région, Jean-Baptiste Giordano réagit à la liquidation judiciaire du FC Sète:

« La fin de la récréation vient d’être sifflée. La liquidation judiciaire du FC Sète a été prononcée. Dans le domaine privé, l’usage veut que la caution financière du failli soit actionnée. Dans le domaine public c’est la caution morale des élus qui est recherchée. Monsieur François Commeinhes, en tant que premier magistrat de la ville et président de la SEM, vous êtes le garant de l’usage des deniers publics versés par vos administrés. A ce titre et vu l’ extrême gravité de l’affaire, vous et vous seul, devez fournir à la population sétoise des informations claires et fiables sur ce scandale financier.

Vous et vous seul devez rechercher les responsables et ce,à tous les niveaux, les plus hauts soient-ils! Des millions d’euros sont partis en fumée et le laxisme comme l’incompétence doivent être sanctionnés. Pour preuves, trop d’irrégularités ou de fautes de gestion ont été dévoilées dans les nombreux discours d’auto satisfaction ou de mea culpa. Si l’histoire du FC Sète s’est malheureusement reproduite en changeant simplement de prénom, sachez, monsieur le maire que les Sétois attendent maintenant avec impatience vos explications sur ce qu’on peut appeler désormais l’affaire du FC Sète »

 

 

Gazette de Sète du 18/06/2009

FC Sète: Osons dire stop - Personne ne se réjouit de la relégation du FC Sète qui nous a fait vivre de beaux moments. Mais le réalisme impose de savoir dire stop

C’est ce qu’a fait François Commeinhes et il a pour cela tout mon soutien, car on ne peut pas renouveler la même histoire année après année.Je me trompe peut-être, certains se réjouissent de ce naufrage au nom de basses raisons politiciennes.

Les Sans, Devineau et consorts sont écœurants de cynisme. Ces donneurs de leçons qui n’apportent jamais de réponse sont toujours là quand il faut profiter des malheurs des autres. Si ma mémoire est bonne, Philippe Sans n’est pourtant pas un modèle de gestion, vu le naufrage financier du spectacle son et lumière dans lequel il avait entraîné ses adhérents. A la tête d’une ville, on imagine ce que cela aurait donné... Alors qu’un mérite qu’on ne peut pas enlever à l’équipe Commeinhes est de travailler au rétablissement financier de cette ville qui a trop vécu au-dessus de ses moyens.
G. Boisson, Sète

FC Sète: les responsables seront connus

Quand je lis dans vos colonnes que certains demandent la démission de François Commeinhes sans avoir attendu que l’administrateur et la chambre régionale des comptes rendent leurs conclusions, je n ai plus I impression d’être en démocratie.

C’est indigne de la part des responsables politiques qui deviennent par cette attitude de petits politiciens populistes. Qu’il y ait eu un manque de contrôle de gestion du FC Sète, tout le monde en convient. Mais cela dure depuis plus de vingt ans, sous trois municipalités différentes, sous plusieurs présidences.

Alors, de grâce, laissons les personnes compétentes travailler dans le calme, le temps des responsabilités viendra assez tôt.
Evelyne Farouze-Fernandez,
Sète

15:12 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | | Tags : finances municipales | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |