Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2010

Midi Libre 12/02/2010 – Sète - 4-Ponts DUP : ils sont vigilants...

Réactions aux articles précédents :
- Rénovation urbaine : la ville y va-t-elle trop fort ?
- Rénovation urbaine : L’angoisse des propriétaires
Remarque la DUP porte sur 45 immeubles et non 40 comme le dit Midi Libre.

Édition du vendredi 12 février 2010

DUP : ils sont vigilants...

DR

RAPPEL : "Tous pour Sète" et Marion Devineau réagissent à l'analyse de l'association Cette Evolution concernant la demande de déclaration d'utilité publique...

Les esprits chagrins diront qu'on aurait aimé les entendre - ou les lire - un peu plus tôt sur le sujet. Ou tout au moins plus dans le détail puisqu'à l'instar de l'association Cette Évolution - qui a relevé pas mal d'incohérences dans le dossier de demande d'utilité concernant 40 immeubles du quartier des 4-Ponts - les élus de Tous pour Sète, et Marion Devineau, ont depuis belle lurette ledit dossier en mains.
Mais bon, ce n'est pas une raison pour priver ces derniers de parole, eux qui ont réagi ces derniers jours au dossier consacré dans nos colonnes à la déclaration d'utilité publique n°5 demandée dans le cadre du plan de restauration immobilière, quartier des 4-Ponts.>

Par la voix de Jacques Montagard, Tous pour Sète dit : « Bravo à l'association “Cette Evolution” qui s'est livrée à une analyse fine du dossier pour conclure qu'une partie des immeubles concernés par la DUP ne méritaient pas des travaux et encore moins d'y être inclus » avant de regretter que « la municipalité Commeinhes s'entête à manier l'outil très coercitif qu'est la procédure de DUP à des fins autres que l'utilité publique ». Rappelant que « nous, élus de Tous pour Sète, avons exprimé notre avis défavorable à cette DUP dès le conseil municipal du 9 décembre 2009. Nous considérions aussi qu'il n'y avait aucune activité de la SA Elit en direction des habitants du quartier... »
Enfin, Tous pour Sète se gausse - c'est pas bien, ça - d'Emile Anfosso quand ce dernier assure qu'il va « mettre la pression sur l'aménageur » : « Mais que ne l'a-t-il pas fait avant, dit Jacques Montagard. La SA Elit est quand même une Sem de la Ville de Sète dont le président est François Commeinhes et M. Anfosso un administrateur... Il va se mettre la pression sur lui même. » Et de regretter pour conclure que l'aménageur ne dispose pas d'un local au coeur du quartier, « ce qui est pourtant le b.a.ba ».

Marion Devineau, elle, « face à l'inquiétude des habitants concernés par le DUP […]  demande à M. le maire de mettre à la disposition des habitants un service juridique indépendant en collaboration avec l'association Cette Evolution, qui fait bénévolement le travail qui devrait être celui des élus siégeant au conseil de la SA Elit,” (et de l'opposition ?) “pour les conseiller sur leurs droits et leur éviter de se laisser intimider par la brusquerie des méthodes que vous avez laissé mettre en place[…]. »

Pa.C.

Marion Devineau, déclare dans son communiqué original :

«Face à l'inquiétude des habitants concernés par le DUP de l'îlot sud et la détresse qu'en éprouvent certains, menacés d'expulsion de leur logement ou de leur entreprise, dont le seul défaut est d'être situé dans un secteur convoité par quelques promoteurs immobiliers triés sur le volet, je vous demande à M. le maire de mettre à la disposition des habitants un service juridique indépendant en collaboration avec l'association Cette Evolution, qui fait bénévolement le travail qui devrait être celui des élus siégeant au conseil de la SA Elit, pour les conseiller sur leurs droits et leur éviter de se laisser intimider par la brusquerie des méthodes que vous avez laissé mettre en place.
La Sa ELIT, chargée d'acheter et de revendre les biens qu'elle a préemptés ou dont elle a exproprié les occupants ne saurait en effet continuer à être juge et partie.
»

Le communiqué original de Tous pour Sète,  s’intitule :

Quatre Ponts - Bruit de bulldozer !
«Bravo à l’association “Cette Evolution” qui s’est livrée à une analyse fine du dossier pour conclure qu’une partie des immeubles concernés par la DUP ne méritaient pas de travaux et encore moins d’être inclus dans la DUP n°5. Décidément la municipalité Commeinhes s’entête à manier l’outil très coercitif qu’est la procédure de DUP à des fins autres que l’utilité publique. Rappelons que celle-ci a été refusée sur un immeuble du quai des Moulins il y a pas si longtemps et que ce refus par le commissaire enquêteur a été obtenu grâce à la mobilisation de citoyens, d’associations, de conseillers municipaux de Sète mécontents du dévoiement de la procédure. Et voilà que la municipalité recommence.

Nous, élus de « Tous pour Sète » avons exprimé notre avis défavorable à cette DUP dès le conseil municipal du 9 décembre 2009. Nous considérions aussi qu’il n’y avait aucune activité de la SA Elit en direction des habitants du quartier : présentation des programmes de travaux, suivi personnalisé des familles locataires concernées, perspectives de relogement,…. Vous avez donné la parole à M.ANFOSSO qui, d’une voix très ferme dit : « Je vais mettre la pression sur l’aménageur ». Mais que ne l’a-t-il pas fait avant. La SA Elit est quand même une SEM de la Ville de Sète, dont le président est … F. COMMEINHES et … M.ANFOSSO un administrateur. En quelque sorte il va se mettre la pression sur lui-même !

Quant au fait que l’aménageur ne dispose même pas d’un local dans le quartier qu’ il « aménage », c’est révélateur de l’état d’esprit ambiant. C’est pourtant le b-a-ba , pour toute opération de rénovation que les intervenants soient au cœur du quartier et proche de ses habitants. C’est ce qui se fait dans les autres villes en cours de rénovation

Jacques MONTAGARD
Conseiller municipal « Tous pour Sète »

23:06 Publié dans 3 Opérations d'aménagement, 3.2 PRI Ile Sud DUP5 | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |