Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2011

Mega-décharge de Fabrègues : suspension du projet Sita Sud

Deux mois après la décision de la CAM (cf Article Midi Libre ci-dessous) le préfet de l'Héraut retire son arrêté, bien que la cour Administrative d'Appel de Marseilles ait approouvé pleinement la procédure suivie. Voir : http://www.herault.gouv.fr/publications/pdf/retrait_pig_f...

Dossier de la Ville de Fabrègues

http://www.ville-fabregues.fr/decharge_s2.html#INFRAMELINK#

Dossier d'enquête Publique de la Préfecture :

ENQUETES PUBLIQUES ICPE ET INSTITUTION DE SERVITUDES D'UTILITE PUBLIQUE : PÔLE MULTIFILIERES DE TRI, VALORISATION, TRAITEMENT ET STOCKAGE DE DECHETS NON DANGEREUX - SITE DE MIRABEAU
http://sete-evolution.midiblogs.com/list/observations-enq...

Midi Libre Sète - Édition du mercredi 15 décembre 2010
Gardiole :OBJ522327_1.jpg

DR

Déchets Gardiole : le projet de décharge est suspendu

L'Agglomération de Montpellier vient-elle de porter un coup fatal au projet Sita Sud d'un pôle multifilières de traitement des déchets, au bord de la Gardiole ? Un dossier qui inclut la mise en décharge de 130 000 tonnes par année et rencontre depuis 2005 la farouche opposition de la population de Fabrègues et de ses élus, au point que, d'obstacles en erreurs, il est aujourd'hui à l'arrêt. Une affaire que la communauté a soutenue, jusqu'ici, sans faillir.

Le président de l'agglomération de Montpellier Jean-Pierre Moure vient en effet de signifier la
« suspension » du projet : « La voix de la sagesse est de suspendre le site de Fabrègues et les dispositions qu'on peut avoir par rapport à ça. » Et, invité à préciser le sens du vocable 'suspendre', il ajouta : « La problématique de Fabrègues, je la règle aujourd'hui, en suivant la logique qui a été la mienne quand j'ai voté contre des délibérations en conseil. On a un blocage et ce n'est pas la peine d'aller dans le mur. »

Le président de l'Agglo parle de « message fort » adressé à Fabrègues, qu'il lie à une seconde décision : inviter tous les décideurs et acteurs de la filière traitement, élimination des déchets de l'Hérault à mener une réflexion globale.

Pas à l'aune d'un territoire, comme il est d'usage - une communauté règle la question de ses déchets seule - mais à l'échel- le du département. Donc, une mutualisation. Et de montrer l'exemple : « Nous mettons à la disposition des autres territoires les capacités d'Amé- tyst, qui fonctionnera à nouveau pleinement à partir de mi-juin, pour traiter des déchets qu'aujourd'hui ils exportent hors de l'Hérault. »

La proposition de Jean-Pierre Moure porte sur une optimisation des outils existants ou à créer. Dans ce contexte, à formaliser dans un schéma départemental d'élimination des déchets révisé, Fabrègues ne serait plus, au profit de sites faisant moins difficulté, lâchait-on en marge des propos présidentiels. Montblanc, proche de Béziers, soufflait-on.

Mais quel est le poids de la décision votée à l'unanimité, hier par le bureau de l'Agglo ? Pourquoi simplement suspendre si la volonté d'en finir est réelle, l'échec constaté ? Peut-être parce que l'Agglo ne le peut pas.

Sollicité, le préfet Claude Baland explique avoir pris « acte » de cette suspension et qu'il participera « au tour de table pour la recherche de solutions palliatives, trouver d'autres capacités de traitement » pour les « 200 000 t » de déchets exportés par le département. Mais il ajoute avoir « tenu également à signer le troisième Pig ». Un arrêté de projet d'intérêt général qui garde la porte Fabrègues ouverte. 

 
Ollivier LE NY

17:15 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | | Tags : gardiole, déchets | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |