Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/04/2011

Collecte des déchets – Remarques relatives aux matériels utilisés – Taxe incitant les usagers à mieux gérer leurs déchets

Matériel de Collecte de conteneurs enterrés

Le quartier de Villeroy est une belle vitrine pour les conteneurs enterrés de Thau Agglo.

Le voisinage de l'immeuble du Royal Villeroy d’Helenis est tout particulièrement bien choyé puisque dans ce coin les conteneurs enterrés sont spécialisés pour permettre le tri sélectif.

Seule ombre au tableau, les bennes utilisées par le sous-traitant chargé de la collecte, sont à ciel ouvert. On sait que certains sacs poubelles éclatent facilement.  On voit donc les jours de grand vent les déchets non enfermés dans un sac poubelle, s’envoler allègrement, une féérie Singulière dont on se passerait bien, soit au moment de la collecte soit  au cours du transport.

Dans une région aussi venteuse que la notre, est-ce que l’économie d’une benne fermée équipée d’un collecteur et d’un compresseur à l’arrière est justifiée ? Quand on voit l’état de la 2e benne photographiée, on se demande si le sous-traitant ne tire pas trop sur les économies ?

Matériel de nettoyage des bacs de la collecte porte à porte

Thau Agglo assure régulièrement un nettoyage des bacs à ordures. A cette occasion, des étiquettes sont apposées sur les bacs, pour rappeler leur date de lavage. www.hello.pro

Mais le processus est loin d’être parfait :  la machine utilisée n’a pas l’air de nettoyer l’intérieur du bac, ou alors ce nettoyage est mal fait !?

L’extérieur reste aussi sale et répugnant qu’il était. Tout ce qui a pu se coller au fil du temps sur couvercle et poignées d’ouverture, y reste, déjections de Gabians comprises.

Comme chacun peut s’en douter, à la longue, il n’est pas très engageant de soulever le couvercle et de jeter son sac à ordures.

La plupart des usagers se résignent à leur triste sort. Mais on ne compte pas les malins qui abandonnent leur colis soit parterre ou le long d’un mur, soit le déposent sur le couvercle.  Autre variante, le couvercle du conteneur n’est pas rabattu, beaucoup en profitent pour balancer leur sac dans celui-là, jusqu’à ce que ça déborde copieusement !

Quel pourrait bien être le prix à payer pour avoir, soit une personne chargée de vérifier la qualité du travail de lavage, soit une machine qui fasse un nettoyage complet ou un employé qui le complète ?
La nomination d’une personne présenterait un avantage indéniable, puisqu’on pourrait naturellement lui attribuer un pouvoir d’investigation et un droit de verbaliser; ce serait une voie efficace et logique pour avancer vers l’éradication des dépôts sauvages hors conteneurs !

Et les incitations à produire moins de déchets, mieux les trier et à ne pas aller jeter ses ordures chez les voisins ?

Les 2 observations précédentes, conduisent à des augmentations de coûts de Collecte. C‘est naturellement ennuyeux, pour nos porte-monnaies !

Mais il est d’autres facteurs qui contribuent à des réductions importantes des coûts de traitement des déchets, ce sont la réduction du volume et le tri.

Sur ce sujet, Sète a beaucoup de retard, le ramassage des déchets en principe triés, des conteneurs d’apport volontaires, sont traités comme les déchets en vrac. Tri pas assez fiable parait-il.

La Ville de Sète fière à juste titre de sa Singularité, n’en tire guère profit pour inciter ses habitants, à moins reporter sur autrui, les devoirs qui leur incombent.

Il y a en particulier, une injustice exaspérante à voir comment certaines zones sont exemptées d’aires de collecte de déchets au détriment d’autres qui s’agrandissent insidieusement toujours plus et entrainent un manque d’hygiène conséquent !

Que faudrait-il faire ?

L’équité et le bon sens passent par la volonté des Pouvoirs Publics locaux, Agglo et Commune, de faire évoluer la taxe d’enlèvement des ordures pour la remplacer par un prélèvement modulable en fonction du service rendu. Que ce soit, pour améliorer le tri des déchets; réduire leur volume; ou, cas qui intéresse au plus haut point les sétois, subir moins de nuisances du fait de la proximité d’une aire de collecte - l’exemple type est celui du motard ou de l’automobiliste pressé qui dépose son sac d’ordures à côté ou sur le conteneur, mais surtout pas dedans ! ou celui des usagers qui ont réussi à ne pas avoir de conteneur dans leur rue, mais qui sont moins regardant dès qu’il s’agit d’alimenter les conteneurs des autres !

Concrètement ? 

Et bien, si on en crois les expériences déjà menées par d’autres collectivités, il suffirait d’investir tout simplement dans du matériel adapté ! en l’occurrence des conteneurs enterrés, dont la trappe ne s’ouvre qu’en insérant un badge magnétique.

Bien que nous ayons de plus en plus de conteneurs enterrés, ceux-ci étant dépourvus de ce système d’accès, nous pouvons déplorer d’être encore loin de pouvoir responsabiliser les usagers sétois. Et pourtant ! Les derniers articles de Midi Libre sur la Collecte des déchets montrent combien il y a un besoin grandissant !

Pour plus d’information sur cette question, ces 2 communiqués de la commune d’Anecis :

Bonne lecture !

En marge des problèmes traités ici, un lien soulevant d’autres questions quant aux droits & devoirs des propriétaires et locataires :

http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/newest/50...

 

Mots clés Technorati : ,

13:00 Publié dans 1 Groupes de Travail, 1.2 Propreté - Sécurité | Lien permanent | | Tags : thau agglo, déchets | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |