Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/09/2011

Les emprunts source de création de monnaie et d’accélération des déficits pour un état.

Les emprunts toxiques qui résultent de produits financiers sont aussi difficiles à comprendre qu’à avaler, pour le commun des mortels pourtant bien impactés. 

Ce n’est pas une raison pour bouder cette vidéo qui s’attaque au mécanisme beaucoup plus simple de l’emprunt.

Elle s’applique à démontre de la façon la plus didactique possible qu’en plus des déficits ordinaires qui relancent de nouveaux emprunts en raison d’une insuffisance de ressources, le fait de payer des intérêts au marché financier pour un état – au lieu de battre monnaie comme on faisait autrefois (trop souvent en trichant) – créé des déficits de nature purement financière qui croissent de façon plus systématique que les ressources du pays (la fameuse croissance !).

 

Toutefois si ce point de vue n’a rien d’inexact, on peut lui reprocher, non seulement d’être un peu lourd, mais surtout de semer la confusion.

En effet, bien que cette démonstration soit parfaitement correcte sur le plan technique, on pourra malheureusement toujours lui opposer n+1 raisonnements allant dans des sens totalement différents et présentant tout autant d’avantages… que d’inconvénients !

La seule véritable question qui se pose est politique et non pas technique :
“Est-il vraiment utile qu’un Etat qui emprunte gave ses créanciers au risque de tomber sous leur joug
?”

Comme dit l’adage “Tout avantage a ses inconvénients” ! Ça dépend pour qui...

_______________________

La dette publique de la France, « au sens de Maastricht »
a été évaluée à 1 646,1 milliards d'euros,fin 1eT 2011 soit environ 84,5 % du PIB
Elle ne représentait que 663,5 milliards d'euros à la fin de 1995, ou 55,5 % du PIB.
Elle avait atteint 1 211,6 milliards d'euros (64,2 % du PIB) à la fin de l'année 2007

 

18:24 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |