Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2014

25 mai : élection pour le parlement européen

Vous pensez que l'Europe ne sert à rien ?

Pourtant, 70% des lois sont d'origine européenne.

D’ici la fin de l’année le PIB de la Chine va dépasser celui des États-Unis, puis ce sera l’Inde etc… Chaque année un des membres du G8 va être dépassé par un nouvel arrivant du G20. Y compris à terme le Japon, et l’Allemagne. La seule façon de peser au niveau mondial reste l’Europe. Une Europe à améliorer bien sûr, pas la passoire ultra-libérale de Barroso, qui est l’équivalent de nos rois fainéants contemporains :  Mitterrand (et pour cause), Chirac (le plus fainéantas de tous), l’agité du bocal qui n’a pas fait grand chose sauf creuser la dette pour sauver le système financier mis en l’air par les États-Unis, et son successeur un plus mou encore, n’en faisant pas beaucoup que lui non plus sauf dans le ridicule et nous tondre.

L’Europe ne satisfait pas les peuples parce qu’avant tout depuis 30 ans, nos politiques ne s’en sont occupés que par dessous la jambe.

Le ratage du traité constitutionnel  de VGE est l’aboutissement de cette incurie.

La France n’a jamais été bien représenté au Conseil Européen, sauf quelques fois pour défendre les lobbies agricoles ! Mais la représentation nationale n’a jamais dans le débat européen !

Jamais un chef d’État français n’est allé au Conseil européen avec un mandat du Parlement français en poche qui cadre son pouvoir de négociation.  On ne s’émeut plus depuis longtemps que nos députés ne soient que des godillots. Les conséquences en sont qu’ on ne discute point de ce que les Conseils européens vont décider; et on attend que tout soit joué, c’est à dire le moment ultime où il faut traduire les directive européennes en droit français, pour commencer à entendre la mauvaise foi de nos politique comme quoi tout se décide à Bruxelles, alors qu’ils n’ont jamais pris la moindre initiative sérieuse quand rien n’étais justement décidé ni même encore, pendant que ça se décidait, car les décisions européennes murissent très graduellement sur au moins 5 ans.

La France est aussi mal représentée au Parlement européen parce qu’il faut y envoyer des gens :

  • qui travaillent, qui discutent  avec les autres européens pour faire valoir un intérêt général
  • qui soient apte à faire des compromis de groupe pour faire avancer les positions communes.

Les politiques qui ont le plus l’occasion de s’exprimer dans les médias français, ne s’investissant pas dans ces tâches trop ingrate pour eux: Ex: Marine Le Pen, Rachida Dati,  Jean-Louis Bourlange a abandonné en 2007 son mandat de député européen, Jean-Luc Mélenchon n’ a pas repris du service en 2009 (à la rigueur, comme dit Bové un député n’a pas vocation à faire carrière)… 

Au mieux, ceux qui se déclarent “euro-sceptiques” surfent-ils sur les évènements, et les discussions du Parlement Européen, pour se positionner “politiquement” sur le plan intérieur et soigneusement se distinguer de leurs “ennemis” en nous rappelant leur idéologies les plus totalement éculées, ou au contraire, si débordantes d’utopie que personne n’en viendrait à bout dans un délai raisonnable, y compris en faisant table rase de l’existant.

Voici une série d’entretiens sur RCF une radio Catho, un lieu plutôt inattendu pour entendre José BOVÉ, ou Jean-Luc Mélenchon, tous deux passés cette semaine à Sète au Samary....

Moins surprenant,  Pascal LAMY a ouvert la série sur l’Europe de Face aux Chrétiens http://www.rcf.fr/radio/rcf34/emission/142232
Les arguments pro-Europe sont variés. Le pragmatisme de José BOVÉ est de loin le plus convaincant.


José Bové, député européen

1 mai 2014

Frédéric Mounier reçoit José Bové. Le député européen (Europe Ecologie Les Verts) répond aux questions des journalistes de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame.


Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche

24 avril 2014

Frédéric Mounier reçoit Jean-Luc Mélenchon. Le coprésident du Parti de Gauche répond aux questions des journalistes de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame.

;


Pascal Lamy, ancien directeur général de l'OMC

10 avril 2014

Frédéric Mounier reçoit Pascal Lamy. L'ancien commissaire européen pour le commerce, qui publie "Quand la France s'éveillera" (éd. Odile Jacob) répond aux questions des journalistes de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame.


22:22 Publié dans Débat/Forum, Politique | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |