Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/05/2014

Médiathèque François Mitterrand : service de base très médiocre

Si les diverses animations, conférences, stages informatiques etc.  s’avèrent de très bonne qualité,  il n’en va pas de même du service prêt.

Récemment,  la ré-informatisation des équipements des médiathèques de Thau agglo, du 22 au 26 avril dernier, aurait entrainé de nombreuses défaillances,  nous dit-on à la bibliothèque François Mitterrand : 
- les bibliothécaires auraient été parfois dans l’impossibilité de saisir des prêts; mais ils auraient quand même prêté l’ouvrage …
Si bien que quand vous consultez le système informatique, et qu’après recherche vous sélectionnez un ouvrage marqué “disponible”, vous pouvez ne pas le trouver en rayon; ni nulle part ailleurs, après avoir sollicité le personnel, pour voir s’il ne se serait pas resté côté guichet.

L’ouvrage étant considéré comme “disponible” le système informatique ne vous permet pas de le réserver. Si vous demandez au personnel de vous le réserver, on vous répond tranquillement “non”, sans rien vous proposer d’autres. Même pas de noter l’incident, en vue de faire corriger les données par le responsable de l’informatique, pour informer le système que l’ouvrage est emprunté jusqu’à la date limite maximale à partir de ce jour, ce qui permettrait ensuite de le “réserver”.

En réalité je pense que le système informatique n’a pas de problème particulier, et qu’il s’agit d’un problème de personnel qui pour rendre service à des amis ou la famille,  se permet de retirer des livres ou des disques sans respecter les procédures prévues pour les clients réguliers.

En dehors de ces incidents de prêt, on a pu déplorer l’indisponibilité de 4 sur 5 des toilettes publiques, pendant environ 3 mois, ce début d’année ! Le seul WC  ouvert, au demeurant, ne fermant plus !

On peut aussi déplorer un inexorable appauvrissement du fonds :

- en musique classique, beaucoup de disques partiellement illisibles ou incomplets
- en variété française anciennes, d’énormes lacunes

Je ne parle pas des livres et des périodiques, il y faudrait y consacrer un article entier.

On a même le sentiment que cet appauvrissement s’accélère : l’ouverture de la Médiathèque de Frontignan, se serait-elle faite sur le dos des 2 autres ?   En tout cas s’il y a un déficit d’inscrits aux Médiathèques de Sète par rapport à celle de Frontignan,  la politique de gestion des fonds aberrante,  n’y est pas pour rien.

 

 

=> Au 25 mai, à Mitterrand, le livre en question est déclaré perdu - Son petit frère à Malraux est en réparation, 4 autres documents de ce même ouvrage sont affectés à Frontignan.

1313942091.jpg

19/05/2012

Ce samedi 19 mai, Nuit des Musées

http://www.ot-sete.fr/fiche-presentation_agenda-2119-FR-Y...

La 8e Nuit européenne des musées -  samedi 19 mai 2012
 
Depuis 2001, les musées d’Europe donnent rendez-vous au public tous les ans au mois de mai. La Nuit européenne des musées pour la 8ème année consécutive, propose, le temps d’une soirée de découvrir autrement les musées qui nous entourent grâce à des expositions et des manifestations exceptionnelles organisées pour l'occasion.
 
La Ville de Sète participe à cette manifestation nationale, en programmant au M.IA.M. à l’Espace Brassens et au Musée Paul Valéry de singulières animations… Sans thématique spécifique, laissons cette « Nuit » inspirer la créativité et l'imagination…

MUSEE PAUL VALERY

04 99 04 76 16       – de 18h à 00h30 - Entrée gratuite

  • 18h00 Emma Shulman - Performance et aventure plastique collective sur le thème du Vent (dans les salles du Musée et dans les jardins)
  • 19h00 Visite-Découverte des collections - Traduction simultanée en langue des signes (pour tous publics)
  • 20h30 Parcours musical dans les salles du Musée avec la participation du Conservatoire de musique et d’art dramatique de Sète (Piano, Saxo, clarinette, accordéon…)
  • 21h30 Cie Les Piétons - Tableaux Sonores - Des compositions ultra-courtes picturales et vocales, dans les salles du Musée
  • 22h30 Ils ont écrit sur les musées - Lecture de textes de poètes, écrivains et artistes sur les musées (Baudelaire, Malraux, Valéry, Vlaminck…) Par Julien Guill et Fanny Rudelle.
    Possibilité de restauration sur place, avec la participation de la Brasserie du Musée.
     

MUSEE INTERNATIONAL DES ARTS MODESTES

04 99 04 76 44       - de 13h à minuit - Entrée gratuite
 
Exposition Photos de Jules Edouard Moustic
En avant-première de l’exposition GROMIAM (juin-novembre 2012), le Festival Images Singulières présentera au MIAM des clichés  personnels du présentateur de l’émission Groland Jules-Edouard Moustic.
En raison du montage de l'exposition GROMIAM pendant la Nuit des musées, seul le hall d'entrée sera accessible au public.

ESPACE GEORGES BRASSENS

04 99 04 76 26       - de 19 h à 23 h 30 - Entrée gratuite

Visite de l’Espace Georges Brassens. Une balade dans ce lieu d’évocation à la recherche d’un Brassens plus intime, plus en contact avec le visiteur. L’émotion est toujours au rendez-vous lors de la rencontre avec l’auteur de « La mauvaise réputation » et des « Copains d’abord ».
 
Deux concerts pour cette Nuit des Musées : de 19 h 30 à 20h 10 et de 21h à 21 h 40
Olivier L’Hôte
, auteur-compositeur-interprète, sera l’invité de l’Espace. Accompagné par Raphaël Chetrit au violon et Hugues Butet à la contrebasse, Olivier L’Hôte nous entraîne dans un monde poétique et fantasque. Sa rencontre avec Georges Brassens fut un véritable coup de foudre : Olivier a trouvé son maître dans cet univers poétique et mélodique, soutenu par des valeurs humaines partagées. Depuis,  Olivier L’Hôte interprète le répertoire de Georges Brassens avec douceur et passion.

Renseignements  -  Service des Affaires Culturelles :             04 99 04 76 00       culture@ville-sete.fr

16:47 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

16/05/2012

Sète Dix-sept expositions photo à visiter en dix-huit jours

PHILIPPE MALRIC - 16/05/2012, 12 h 24 | Mis à jour le 16/05/2012, 12 h 25

Réagir

Dix-sept expositions photo à visiter en dix-huit jours

Dix-sept expositions photo à visiter en dix-huit jours (© D.R)

Après Escale à Sète, un nouveau grand évènement va animer l’Île singulière, et cette fois pour près de trois semaines. Si imageSingulières dure aussi longtemps, c’est bien pour permettre aux visiteurs de profiter pleinement (et gratuitement) de toutes les expositions photographiques proposées dans les divers lieux de la ville. Présentation.

1 Les sites

Avec l’utilisation du Chai Skalli par la Scène nationale, le nouveau centre névralgique du festival photo est situé aux Chais des Moulins (sur le quai éponyme). Juste à côté, le boulodrome couvert accueillera aussi le public. Sur le même quai, l’Espace Don Quichotte (dans les locaux de Promeo) ouvrira aussi ses portes. Ensuite, la gare, la Maison de l’image documentaire (dans l’ancien collège Victor-Hugo) et le Miam seront aussi concernés. La grande nouveauté de cette année est l’ouverture du magnifique Espace Boyé sur le quai de Bosc. Enfin, la chapelle du Quartier Haut, le Centre régional d’art contemporain et la salle Tarbouriech seront les autres sites d’expositions.

2 Les expositions

À tout seigneur tout honneur. Le photographe de l’agence Magnum Christopher Anderson était en résidence à Sète lors de l’été dernier. Son travail autour du bleu, du blanc et du rouge (qui est aussi le livre et l’affiche officielle du festival) est visible à la chapelle du Quartier Haut.

Le Crac accueillera un reportage de portraits, qui a duré 20 ans, sur les évolutions de la société russe.

Pour sa part, les murs de la salle Tarbouriech recevront les clichés de Tom Wood qui s’est consacré à une galerie de portraits à Liverpool.

Le Miam, lui, présentera les photographies de Jules-Edouard Moustic, le présentateur vedette de Groland sur Canal +. Des images de tournages et de voyages lors des sujets de l’émission dans la fameuse Présipauté.

À l’Espace Boyé, trois expositions marquantes, outre celle présentée par “SFR Jeunes Talents” : celle de Sébastien Liste dans une favela de Salvador de Bahia, celle de Rafael Trobat issue de 15 ans de reportages au Nicaragua et enfin celle de Patrick Bard sur les tentatives de passage des clandestins entre le Mexique et les États-Unis.

Les Chais des Moulins accueilleront les photographies poignantes de Stephan Vanfleteren sur la Belgique ainsi qu’une grande présentation du travail de Gilles Caron.

De son côté la Maison de l’image documentaire détaillera le magnifique travail de Jan Banning. Il a réalisé une galerie de portraits de ces Asiatiques forcées à se prostituer par l’occupant japonais lors de la Seconde Guerre mondiale.

La Mid accueillera aussi l’exposition collective Quand les murs parlent ainsi que l’expo d’Ansel Adams sur le camp de Manzanar où des ressortissants américains “mais” d’origine japonaise ont été placés à partir de 1942.

L’Espace Don Quichotte recevra L’Armée de la rue Greneta. Un reportage réalisé en 1915 autour d’enfants reconstituant des faits de guerre.

C’est une exposition collective qui prendra place au boulodrome Agrocanet, avec trois reportages autour de l’Algérie.

Enfin, la gare proposera aussi une partie de l’exposition sur le thème Quand les murs parlent.

3 Les projections

Aux chais des Moulins : “Vote for women”, le 17 mai à 21 h, “La Photographie belge”, le 18 mai à 21 h,Les Présidentielles”, le 19 mai à 21 h. Ce jour-là, à 15 h, à noter la conférence-débat sur les relations France-Algérie.

15:33 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

12/04/2012

"Un soir au musée" spéciale Robert Combas | France 5 19/04/12 à 21h40

Visite guidée au musée d’art contemporain de Lyon – MacLyon -, à l’occasion de l’exposition «Robert Combas – Greatest Hits» (jusqu’au 15 juillet 2012), en compagnie de l’artiste Robert Combas, de Thierry Raspail, directeur du musée, Claude Guenard, artiste peintre, et Michel Onfray.

A 55 ans, Robert Combas est l’un des artistes contemporains français les plus connus et vendus dans le monde. Pourtant, ce bouillonnant créateur, à l’origine du courant de la «figuration libre» dans les années 1980, ne se livre pas facilement.

Pour la première fois, il a accepté d’ouvrir les portes de son atelier parisien à la caméra d’Olivier Kowalski. En le suivant dans la capitale, dans sa ville natale de Sète et pendant les préparatifs de la plus grande rétrospective de sa carrière à Lyon, le journaliste dévoile son univers créatif, musical et coloré.

http://mo.michelonfray.fr/events/un-soir-au-musee-special...

Autre article : Robert Combas & Georges Brassens

http://lescordesdepan.wordpress.com/2012/04/14/robert-com...

A lire le texte de COMBAS accompagnant le tableau sur http://lescordesdepan.wordpress.com/2012/04/14/robert-com...

15:07 Publié dans Actualités, Loisirs/Culture | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

15/03/2012

Yves MICHAUD : Exposition Robert COMBAS à LYON jusqu’au 15 juillet

Articles et commentaires sur : http://traverses.blogs.liberation.fr/yves_michaud/2012/03...

Wikio Mots clés : 

http://www.lheraultart.com/robert-combas/

Robert Combas au Musée d'art contemporain de Lyon: jubilatoire!

Lyon, jour de printemps avant le printemps, avec un vent du nord froid qui traverse la ville par le Rhône. Pour moi, c'est toujours la ville qui nous introduit à l'Europe centrale et continentale, sans souci d'attirer le touriste – le panorama de la colline de la Croix-Rousse est toujours aussi disparate, avec son mélange de grandes maisons ouvrières, de barres d'immeubles pas chers des années 1960 et d'espaces en dents creuses.

J'ai profité de mon passage pour aller voir l'exposition de Robert Combas au Musée d'art contemporain (MAC).

Trois étages de débordements picturaux, 3000 m2 et 200 tableaux, plus je ne sais combien de dessins, gribouillages, sculptures et petits grigris.

C'est une rétrospective sans l'être: comme on l'annonce à l'entrée, on commence par le début (fin des années 1970) et on finit par la fin, c'est-à-dire aujourd'hui; mais le déroulement chronologique est cassé par des salles thématiques : batailles, nus, gangsters, souvenirs de Sète, fleurs, religion etc., etc. Il faut dire que tout y passe dans ce torrent d'images et de personnages – qu'ils viennent de la BD, du rock, de l'histoire, de l'actualité, du fait-divers, des souvenirs d'enfance, de l'art.

Le résultat est jubilatoire et le public nombreux dans les salles partage visiblement cette jubilation.

Lire la suite

14:58 Publié dans Coup de coeur/Coup de griffe, Loisirs/Culture | Lien permanent | | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |

02/08/2011

Brassens chanté à travers le Monde …

Redécouvrir Brassens avec de magnifiques sonorités :

http://www.youtube.com/watch?v=rXpP4kv_K8E

http://itunes.apple.com/fr/album/brassens-echos-du-monde/...

 

Dans le cadre de FiestaSète, ce 2 août à 18h00 :

Brassens, Echos du monde.

Hôtel de Paris, 2 rue Frédéric Mistral, Sète.

Par Emile Omar.

Tchatche musicale : Echos du monde, à l’hôtel de Paris, 2 rue Frédéric Mistral, 34200 Sète (Entrée libre). Présentation et écoute de la compilation conçue par Emile Omar, programmateur de Radio Nova, et présence de Clémentine Deroudille, co-commissaire de l’exposition Brassens et la liberté à la Cité de la Musique.

Mots clés Technorati :