Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Statistiques Immobilier 2008-2010 sur Sète - Frontignan - Balaruc

En décembre 2007, lors d'une réunion plénière de l'Agglo au Centre du Lazaret (Sète), Pierre Bouldoire déclarait :

  • « En 50 ans, l’agglomération a urbanisé en habitat 6 fois plus d’espace que dans toute son histoire ; le marché immobilier est de plus en plus sélectif et uniquement accessible aux ménages aux revenus élevés ou très élevés ; la part du logement locatif social est faible, 14 % ; il y a 2 600 demandeurs de logement social déclarés ; le taux de logements potentiellement indignes est particulièrement élevé, 15 % du parc privé ; et il y avait 4 930 logements vacants fin 2006. »
  • « En six ans, on ne rattrapera pas le retard mais il est important d’afficher une volonté sans faille d’avancer. »

Voici un premier bilan intermédiaire à fin 2010, imparfait puisqu'ilne donne aucune information sur le logement social.

Nombre de logements :

à  /en

  2008 2009 2010
Balaruc les Bains Autorisé 98 20 6
Commencés 55 82 34
Balaruc le vieux Autorisé 13 31 118
Commencés 3 26 41
Frontignan Autorisé 94 62 140
Commencés 332 49 200
Sète Autorisé 412 158 701
Commencés 432 361 741
Tous Autorisé 617 271 965
Commencés 822 518 1016
Tous sauf Sète Autorisé 205 113 264
Commencés 390 157 275

Immobilier 2008-2010 Frontignan Balaruc.jpg

Immobilier 2008-2010 Sète.jpg

...Ici, un quart des transactions sont signées par des personnes âgées de plus de 60 ans. Un attrait du littoral qu’on retrouve aussi à l’ouest du département (29 %). À titre de comparaison, les plus de 60 ans ne représentent que 14 % des acquéreurs à Montpellier, 16,5 % dans les hauts cantons ou 18 % dans le Biterrois.

A l’inverse, on ne compte que 7 % d’acheteurs de moins de 30 ans dans le bassin de Thau alors qu’ils sont 14 % à Montpellier et 13 % à Béziers.

Ces acquéreurs viennent en majorité d’autres départements français (50 %) ou de l’étranger (2 %). Avec une proportion non négligeable de “Parisiens” qui à eux seuls représentent 11 % des acheteurs. Sète, enclave parisienne au-delà du périph ? En tout cas, aucun secteur géographique du département n’attire autant les Franciliens. Même à Montpellier, ils ne sont que 9 % à faire le voyage depuis la capitale...

Écrit par Association "CETTE évolution" Lien permanent