Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/12/2008

FAP: Rapport 2009 sur l’état du mal-logement en France

29/12/2008 - Communiqué de la fondation Abbé Pierre http://www.fondation-abbe-pierre.fr/publications.php?filt...

 

Prochaine présentation du Rapport de la Fondation le mardi 3 février 2009 à la Maison de la Mutualité (Paris V).

 

Dans un contexte social particulièrement préoccupant qui accentue la dégradation de la situation des mal-logés en France, le prochain rapport de la Fondation Abbé Pierre s’arrêtera notamment sur les thématiques suivantes : la situation des personnes âgées, la dérive des territoires d’exclusion et l’analyse des politiques publiques avec un regard particulier sur le Droit au logement opposable.

L’augmentation de la population âgée suscite de multiples interrogations chez les acteurs du logement. Le minimum vieillesse actuel se situant au dessous du seuil de pauvreté (normes européennes), les personnes âgées sont appelées à se retrouver en grand nombre parmi les exclus. Leur situation conduisant inéluctablement à une réorganisation de la vie et à un nouveau rapport à l’habitat. Comment et où se loger quand les ressources diminuent ou lorsque survient la perte d’autonomie ? Des questions que la Fondation Abbé Pierre a voulu poser et développer.

D’autre part, les travaux effectués dans le cadre des précédents rapports avaient permis de constater que les populations et leur habitat se répartissent sur des territoires donnés selon différents paramètres : leur accessibilité vis-à-vis des pôles d’emplois, leur niveau d’équipements, la forme urbaine, les services scolaires, etc...

Il en résulte que les territoires concernés par le mal-logement sont souvent les secteurs les plus stigmatisés des agglomérations, où se concentrent les ménages pauvres ou modestes. La banlieue révèle aujourd’hui des trajectoires résidentielles contraintes par la crise du logement et qui renforcent les ségrégations socio-spatiales.

Autant de territoires qui fonctionnent comme des « nasses », des lieux spécialisés dans l’accueil des plus démunis d’où il est très difficile de sortir…

Enfin, deux ans après l’annonce de son instauration, on dispose enfin des premiers éléments permettant de s’interroger sur les espoirs suscités par le du Droit au logement opposable et sur la portée des politiques publiques qui peuvent en accompagner sa mise en œuvre.
Forte de ces analyses, la Fondation Abbé Pierre formulera également de nouvelles propositions pour contribuer à résoudre une situation sociale extrêmement préoccupante au regard de l’accès et du maintien dans le logement et les risques d’aggravation...

 

03/11/2008

Le "Bus Dalo" sera à Montpellier mercredi prochain 5 novembre Place Antigone de 10h à 18h

Le "Bus Dalo" sera à Montpellier mercredi prochain 5 novembre à la place Paul Becque à Antigone (de l'autre côté du centre commercial) de 10h à 18 h

Seront présents : la Fondation Abbé Pierre, le Secours Catholique. Les Enfants de Don Quichotte seront représentés également.

Au "club de la presse", un échange aura lieu entre les associations initiatrices et la presse de 14h à 15 h. Des informations précises seront données concernant la mise en place réelle de ce dispositif sur le département de l'Hérault, chiffres à l'appui.

L'opération "DALO : un toit c'est un droit" a été réfléchie par la Fondation Abbé Pierre et le Secours Catholique pour informer, sensibiliser les personnes mal-logées et le grand public, mobiliser l’ensemble des acteurs.

En effet, de nombreux problèmes ont été rencontrés lors de la mise en œuvre du droit opposable au logement : manque de moyens, mauvaise information et accompagnement des familles, manque de volonté politique parfois et manque de logements disponibles à des prix "sociaux".

La Loi Dalo introduit, entre autre chose, le principe du "Droit au Logement opposable" ; c'est-à-dire que toute personne doit être logée ou hébergée dans un logement décent, sinon elle peut faire un recours, l'Etat étant garant de l'application de cette loi. En ce cas, elle saisit la "commission de conciliation" de son département par le biais de travailleurs sociaux ou d'associations agréées qui constitueront le dossier avec elle et l'accompagneront tout au long de la démarche (dossier compliqué, critères très précis) ; en cas de refus de la commission st si la demande est justifiée, la personne peut saisir le tribunal administratif.

Profitez de cette journée pour venir vous renseigner sur cette loi permettant à chacun d'avoir un logement que vous soyez en situation d'hébergement, de mal-logement et logement indigne, en sur-occupation, que vous soyez professionnels ou bénévoles concernés par cette difficulté. Les dossiers de saisine pourront être faits sur place avec l'aide des associations présentes.

23:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | | Tags : dalo, fondation abbé pierre, secours catholique, enfants de don quichote | | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | |